Terminal gazier à Bécancour: un baume économique pour la Mauricie (Canoe.ca)

TROIS-RIVIÈRES - Les entrepreneurs de la région de Bécancour commencent à saliver maintenant que la réalisation du méga projet de terminal de liquéfaction gazière est confirmée.

Stolt LN Gaz investira 600 millions $ dans la construction du terminal proprement dit. 200 travailleurs trouveront de l'emploi sur le chantier d'une durée de deux ans. L'entreprise norvégienne s'est engagée à maximiser les retombées locales.

L'entrepreneur André Bouvet s'attend à obtenir sa part des contrats. «Pour nous, c'est surtout la préparation du terrain avant que les gros entrepreneurs n'arrivent», a indiqué le directeur Claude Bouvet.

Chez Lavigne et Baril, on espère se voir confier la réalisation des coffrages de béton. «C'est sûr qu'il va falloir qu'on engage plusieurs travailleurs dans le coffrage», a indiqué François St-Pierre , un responsable de l'entreprise de Bécancour.

À l'hôtel de ville, le téléphone sonne plus souvent. Au bout du fil, il y a des entrepreneurs à la recherche d'informations sur le futur chantier.

«Il y a de l'effervescence», a constaté avec enthousiasme le maire Jean-Guy Dubois. La Ville s'emploie à activer des projets d'hébergement et commerciaux non seulement pour les besoins du projet de Stolt, mais aussi pour ceux d'un autre méga projet qui, on l'espère, suivra l'usine d'engrais de près de deux milliards de dollars de la coopérative indienne IFFCO.

«En considérant qu'on pourrait ajouter IFFCO, on en a pour probablement 6 ans», a ajouté le maire.

Le chantier de Stolt doit s'ouvrir au printemps 2016.


Source: http://fr.canoe.ca/argent/actualites/archives/2015/08/20150828-155127.html


Emplois et main-d'oeuvre Environnement Gaz naturel liquéfié

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'un *




Abonnez-vous à l’infolettre

Vous désirez en savoir plus? Recevez plus d’informations à propos du projet.